“Il est plus facile de voir le Pôle Nord, que de voir sa propre colonne vertébrale.” Gilbert Keith Chesterton

Il s’agit d’un agrandissement: la construction d’une annexe importante accolé au batiment existant.

La mission ne porte pas sur la Coordination Santé Sécurité, heureusement (voir échafaudage!!!) mais sur le suivi de chantier.

Le client ne connait pas grand chose aux métiers de la construction. Et son métier l’emploie plus de 10 heures par jour ce qui lui laisse peu de temps pour les visites et le suivi de son chantier.

Il voulait, lors de la construction de son annexe, un avis externe, indépendant des acteurs de son extension (entrepreneur, architecte, ingénieur).

Lors de mes visites hebdomadaires, je relève les anomalies sur les travaux en cours en toute indépendance. Jouer ce rôle de « police » n’est pas toujours très agréable, d’ailleurs, mais parfois, c’est très utile.

Lors de ma visite de la semaine passée, comme à chaque fois, je fais le tour… je monte à l’étage… je descends…je vais à droite, à gauche, à l’extérieur, à l’intérieur….

Mais, depuis mon arrivée, j’ai le sentiment que quelque chose « cloche »… qu’il y a un truc qui ne va pas! Mais j’arrive pas à trouver quoi!

Au fil de ma visite, j’indique certaines remarques sur mon bloc-notes, quelques détails, mais toujours avec le même sentiment désagréable: de rater quelque chose!

En remontant dans ma voiture, je jette un dernier coup d’œil sur la façade et BINGO!

Voilà ce qui me dérangeait: La structure en béton du futur chien-assis à l’étage n’est pas alignée avec l’ouverture du rez!

C’était tellement évident que personne l’a vu. Ni l’architecte 2 jours avant lors de sa réunion hebdomadaire, ni le client, ni l’entrepreneur.

L’entrepreneur a corrigé cela le lendemain.
Et le sur-lendemain, le métreur pour la charpente préfabriqué prenait ses mesures… Juste à temps!