VMC, Ventilation Type C qui ne fonctionne pas, “c’est pire qu’avant!”

Je suis interpellé par un de mes voisins à Lasne en allant chercher mon courrier à la boite aux lettres…
Il me parle de son cousin, qui habite Plancenoit et qui a installé, dans son bungalow, un système de ventilation VMC de type C.

Depuis l’installation, par une firme ayant pignon sur rue, ses problèmes se sont empirés: odeurs dans les placards, vêtements moisis, buée sur les vitres, moisissures plus importantes dans les coins.

Je prends rdv dans la semaine.
Dès que je rentre chez ce couple de retraité, je suis pris par une sensation désagréable. Il fait chaud, il fait moite, ça manque d’air, il fait malsain.

Je pose mes appareils d’analyse de la qualité de l’air, et en attendant qu’ils se calibrent, je consulte les documents et l’historique de l’installation.

Deux années auparavant, M. X a réalisé de gros travaux de rénovation et a , entre autre, remplacé ses châssis pour du triple vitrage.
Très vite, des problèmes de condensation et de moisissures se sont déclarés. Le client a appelé plusieurs sociétés et s’est engagé pour la pose d’un système de ventilation VMC de type C.

Cet appareil va extraire l’air, suivant un certain débit, des pièces humides comme les salles de bains, les wc, la cuisine et rejeter cet air vicié et chargé d’humidité vers l’extérieur. Ça fonctionne un peu comme les extracteurs que l’on met dans les salles de bain mais qui fonctionnerait à plus faible débit et pour plusieurs pièces (les pièces humides).

Schéma de principe pour une ventilation système C

L’installation s’est déroulée en automne, juste avant l’hiver.
Depuis le début de l’installation, les problèmes ont augmenté, se sont aggravés.

Avant, c’était juste des odeurs dans les placards, maintenant, c’est de la moisissure sur les vêtements et des odeurs insoutenables.

Quand on a des températures extérieures en dessous de 5°, les vitrages et châssis perlent!

M. X a fait venir plusieurs fois la société qui a réalisé l’installation et ceux-ci se rangent derrière des clauses du contrat pour de se décharger de leurs responsabilités. (murs pas assez épais, manque d’isolation, problèmes structurels du batiment, etc.)

Le voyant d’un de mes appareils de mesure clignote en rouge. Nous sommes dans le séjour salle à manger et je peux y lire : température 19,8°c et 79% d’humidité relative. C’est beaucoup…
Je fais le tour des pièces, dans la chambre et la salle de bain attenant, on est au-dessus des 80%. Dans le hall, 74%.

Ces mesures sont anormales. Le taux ce CO est élevé aussi.
Celui des COV (composés organiques volatils) est normal, enfin une bonne nouvelle…

Le test de la qualité de l’air démontre, en tout cas, un sérieux problème.


Prochaine étape, où se situe la machine? Est-elle bien branchée? Est-ce qu’elle tourne, tout simplement?

On va donc vérifier cela au grenier où est placé la ventilation…

… et là, surprise!
Tout d’abord, les gaines: elles sont posées au sol, en plein milieu du chemin mais surtout, on a des gaines isolées emmanchées dans des gaines non-isolées!

Placer des gaines non-isolées dans un grenier non-isolé ou peu isolé est une faute grave!
Entre l’air chaud qui va être expulsé et l’air froid qui entoure la gaine, il va y a voir un choc thermique et de la condensation va se former à l’intérieur du conduit! Cette condensation peut se traduire par plusieurs litres d’eau en hiver…et dans les gaines!

On va un peu plus loin… et là, re-surprise!

Il y a une gaine venant d’un extracteur de salle de bain (flèche rouge) qui est raccordé à la gaine d’extraction de la VMC (flèche bleue)!
La sortie vers la toiture (extraction) est dans un diamètre trop petit.

Et donc, 50% de l’air extrait et humide retourne dans la salle de bain quand l’extracteur ne fonctionne pas (il n’y a pas de clapet anti retour!), il n’y a pas de bouche d’extraction dans cette salle de bain alors que c’est nécessaire, et lorsque l’extracteur de salle de bain fonctionne, une partie de l’air très humide (lors d’une douche, par exemple) va se retrouver dans la ventilation!

C’est un circuit fermé où jamais l’humidité contenue dans l’air, ne sait s’échapper! Je comprends tout à fait que les problèmes se sont empirés!

Un rapport sévère a été rédigé et envoyé à l’entreprise… à suivre…