Pont thermique ou nœud constructif

Un pont thermique est une passerelle entre l’enveloppe du bâtiment et l’intérieur du bâtiment.

Il porte parfois le nom de nœud constructif.

Par « enveloppe du bâtiment », on comprend tous les éléments en contact avec l’extérieur :

  • les murs
  • le sol
  • la toiture

En hiver, le froid (tout comme le chaud en été) passe de l’extérieur à l’intérieur par ce « pont ».

Les ponts thermiques provoquent non seulement des déperditions ou pertes de chaleur, mais ont également une autre conséquence néfaste :
En entrant en contact avec cette surface froide, l’air intérieur se refroidit, un peu comme un radiateur inversé.

Si le phénomène perdure, de la condensation va se former, avec l’apparition de moisissures, mauvaises odeurs, décollement du papier peint, etc.

Quels sont les causes d’un pont thermique?

  • Absence d’isolation:
    C’est surtout le cas dans les anciennes habitations : anciens châssis sans rupture thermique, absence d’isolation dans la coulisse (creux) du mur ou dans d’anciens caissons à volet, ou encore dans les parois des chiens assis en toiture ;
  • Rupture dans la continuité de l’isolation:
    Panneaux mal assemblés ou mal coupés, coupés trop courts, bande « alu » entre les panneaux mal placées;
  • Élément parasite qui vient court-circuiter l’isolation:
    Résidus de mortier ayant coulé dans l’espace où se trouve l’isolation;
  • Élément structurel mal placé:
    Linteau de fenêtre placé sans coupure thermique, pierre ou moellon qui est d’une pièce entre l’extérieur et l’intérieur.
Dans cette véranda, la pierre bleue de la tablette de fenêtre est à la fois en contact avec l’intérieur et l’extérieur.

Comment détecter ou trouver les ponts thermiques ?

Il faut, tout d’abord, qu’il y ait une différence de température notable entre l’extérieur et l’intérieur.

Lorsqu’il gèle en hiver et que l’habitation est chauffée, l’on va ressentir le froid en plaçant simplement la main sur la zone.
On peut aussi détecter les espaces plus froids sur le sol en marchant pieds nus.

Une étude thermique plus approfondie peut être aussi effectuée à l’aide d’une caméra thermique ou un testeur de température de surface.
Cette investigation va localiser les ponts thermiques de manière exacte et rigoureuse.

Comment supprimer ou remédier à un pont thermique?

Le degré de difficulté sera relatif au type de pont thermique. Lors d’une expertise humidité, cela fait partie du cahier des charges de la prestation et de l’investigation.

Si le pont thermique se situe sur d’anciens châssis en bois ou aluminium, la solution la plus simple consistera à les remplacer.

Si le problème se situe dans la structure – comme par exemple, sur un linteau – il faudra envisager l’isolation de l’enveloppe du bâtiment.

Mais ce genre de travaux ne doit pas être réalisé à l’aveuglette. En effet, la pose d’un mauvais type d’isolant ou un isolant d’une épaisseur inadéquate pourrait déplacer le point de rosée et occasionner des problèmes de condensation dans la structure du bâtiment. Ce genre de travaux doit être avalisé par une société spécialisée.